SIPPO et la FENIP ont organisé une vidéoconférence sur: la durabilité des ressources halieutiques, Enjeux et Opportunités pour le Maroc

December 18th, 2020

SIPPO et la FENIP ont organisé, le 30 Novembre 2020, une vidéoconférence sur les enjeux de la durabilité du secteur halieutique au Maroc, au profit des acteurs du secteur. Animé par l’Expert SIPPO Lahsen  Ababouch, l’événement a connu la participation de l’Institut National de Recherche Halieutique, et le Département de la Pêche Maritime.

La conférence a fait le point de la situation :

* du secteur halieutique dans son contexte international, régional et national,

* des initiatives actuelles faisant de la durabilité un instrument d’accès aux marchés mondiaux lucratifs, de leurs atouts et limitations, avec un focus sur la plateforme en construction the Seafood MAP (https://www.ourgssi.org/seafood-map/site)

* des enjeux et opportunités pour le secteur halieutique marocain,

Cette conférence était l’occasion d’engager une réflexion des participants sur une vision et un cadre stratégique autour de la pleine restauration et consolidation des capacités productives et compétitives du secteur halieutique au Maroc à l’horizon 2030. 

Ainsi, les intervenants ont exposé tour à tour leurs vues sur le sujet, soulignant l’importance de la sensibilisation des entreprises sur les aspects de la durabilité, et l’instauration d’une image de marque et d’un signe distinctif reconnu de l’industrie de la pêche marocaine à travers le label « Moroccan Seafood », et la mise en place d’une stratégie de la digitalisation du secteur pour s’adapter aux mutations du marché international.

D’après les opérateurs, la durabilité de la ressource est considérée comme vital et se trouve au cœur de la stratégie nationale, et malgré la pandémie du covid-19 le secteur a montré une certaine résilience. Aussi, les participants ont fait le point sur les projets de recherche halieutique émanant du problème du secteur, les réalisations des plans d’aménagement des pêcheries, les projets des aires marines protégées, et l’avancement de la certification MSC.

Au terme de la conférence, les opérateurs du secteur ont recommandé l’opérationnalisation du guichet unique de l’export et la dématérialisation qui permettra de gagner en compétitivité tout en éradiquant l’empreinte carbone, et la mise en place d’une stratégie d’efficacité énergétique afin de réduire les coûts de production tout en respectant l’environnement.

L’innovation aussi bien dans les produits et dans les procédés, et le développement des cycles de production circulaire à Zéro déchet, la modernisation des bateaux de pêche et les techniques de pêche, la mise en place d’un contrat programme, la création d’un crédit maritime pour le financement du secteur, et la nécessité de la valorisation qui devrait se traduire par la création de plus d’emploi, de la valeur ajoutée à l’export, et la consommation locale.